Intel Visual Life : The Sartorialist (Scott Schuman)

INTEL VISUAL LIFE: THE SARTORIALIST scott schuman

La mode est dans la rue, à Paris, à Milan, à New York et partout où la créativité s’exprime. L’inspiration est en bas de chez soit et non dans les magazines faussement branchés, qui prétendent faire les tendances et qui ne sont en réalité qu’un ramassis de publicités et de publi rédactionnels.

Scott Schuman surf sur cette tendance et lance en 2005 le blog The Sartorialist. Le principe est simple : photographier l’homme et la femme de la rue. Simple mais terriblement efficace lorsqu’on a le talent du new-yorkais, comme le résume si bien Garance Doré, une autre star du net et compagne de Scott dans la vie :

Scott a une chance immense. Il sait voir la beauté dans chaque éclat de vie. Il ne s’attache pas au tout. Il sait reconnaître le détail, le petit truc en plus qui fait la magie. La complexité d’un adolescent, la vulnérabilité d’un homme, la force d’un enfant. La fragilité dans la démarche décidée d’une femme…

Le blog est aujourd’hui un phénomène de société, fréquenté chaque jour par plus de 20 000 visiteurs, désigné par le Times comme un des 100 blogs les plus influents dans le domaine de la mode.

Intel a récemment suivi le blogueur dans son quotidien à Manhattan. En résulte un court métrage de 7 mins, sobre mais évidemment classy.

Intel Visual Life : The Sartorialist (Scott Schuman)

NIKE SPIRIG – SHOW ME YOUR DARK SIDE MOTHER NATURE

La dernière création Nike, époustouflante comme d’habitude…

Agence : Wieden+Kennedy Amsterdam

Master of the tee shirt Act. IV

La marque de skate Lakai vient de sortir une série de T-shirts inspirée de l’intro de sa dernière vidéo. J’ai tendance à user de beaucoup de superlatifs mais pour décrire cette vidéo cela me parait nécessaire. Cette vidéo est folle, époustouflante, explosive…

Lakai – Fully Flared

La série de T-shirts qui en découle vaut forcement le détour.

https://i0.wp.com/www.lesitedelasneaker.com/wp-content/gallery/aout/lakai-fully-flared-intro-tee-2.jpg
https://i0.wp.com/www.lesitedelasneaker.com/wp-content/gallery/aout/lakai-fully-flared-intro-tee-3.jpg
https://i2.wp.com/www.lesitedelasneaker.com/wp-content/gallery/aout/lakai-fully-flared-intro-tee-4.jpg
https://i0.wp.com/www.lesitedelasneaker.com/wp-content/gallery/aout/lakai-fully-flared-intro-tee-5.jpg

Source : le site de la sneaker

Roc Star Autumn/Winter 2008 Collection Lookbook

Après avoir collaborée avec Ed Banger et So_Me, la marque japonaise Roc Star, revient en force.

Ce mélange de classicisme et de folie accouche d’un résultat détonnant.

https://i0.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/afd8556daf.jpg
https://i1.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/c0f58917de.jpg
https://i1.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/e7436dd501.jpg
https://i2.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/de04c2c4fc.jpg
https://i1.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/67f27bda45.jpg
https://i0.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/c99007b516.jpg
https://i2.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/c38859fe27.jpg
https://i0.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/9da091a8f5.jpg
https://i1.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/a2a04f3d26.jpg
https://i2.wp.com/www.highsnobiety.com/typo3temp/pics/f14aefcfdb.jpg

Source : highsnobiety

Master of the tee shirt Act. III

On continue la série, cette fois-ci focus sur les moteurs de recherche dédiés aux T-shirts. Je suis récemment tombé amoureux de deux sites qui permettent en un mot clé de tomber sur le T-shirts de vos rêves.

Le top, un choix ultra large, rangements par tags, notes des utilisateurs, des propositions relatives à vos recherches. A essayer !

Très web 2.0 dans la forme, il vous donne des résultats selon le mot clé, le tag, la couleur ou le prix. Moins complet que Rumplo.

Beautiful Losers

Beautiful Losers c’est d’abord un concept. Pour « métaphoriser », un Beautiful Loser c’est le glandeur du fond de classe qui n’en branle pas une, qui passe pour un cancre mais qui s’avère être un véritable génie lorsqu’on y regarde d’un peu plus près.

Le terme “Les Perdants magnifiques” apparaît dans les années 60, c’est le titre d’un romain de Leonard Cohen. Il fut reprit pour désigner la vague de déjantés de la Beat Génération qui évoluaient à contre-courant des « winners » de l’époque, les yuppies, fruits du capitalisme. Toutes une série d’artistes, originairement perçus comme bons à rien, sont issus de cette vague : Sly Stone, Ike Turner et tout un tas de groupes Punk. Leur devise est simple, « I don’t give a funk » et vivre au jour le jour. Finalement, il s’avère que ces mecs-là sont Beautiful, voir magnifique, car ils vont révolutionner la musique et l’art en général. L’équation est simple, ils naviguent à contre-courant, ils inventent donc de nouvelles tendances et deviennent avant-gardistes. Avec cette déontologie, il suffit d’un peu de talent pour devenir un génie, c’est ce qu’ils sont.

Au début des années 90, la nouvelle génération de Beautiful Losers est représentée par les sketteurs, les graffeurs, les hip hoppeurs et autres surfeurs. Ces mecs crades, sortis du bas-fond des grandes mégalopoles, semblent ne rien faire à part emmerder leur voisinage. Vingts ans après, on connaît l’influence que ces pionniers ont sur la musique que l’on écoute actuellement, sur les sapes que l’on porte et sur les pubs que l’on regarde à la télé…

Aaron Rose a décidé de rendre hommage à tous ces créateurs de tendances au travers d’expos, d’un livre mais aussi d’un documentaire dont voici le trailer :

Beautiful Losers – The film – Trailer

Si ce mouvement vous intéresse, je vous invite à voir ou à revoir le reportage réalisé sur ce sujet par la toujours excellente émission Tracks.

Beautiful Losers – Tracks Arte – Part 1

Beautiful Losers – Tracks Arte – Part 2

Beautiful Losers – Tracks Arte – Part3

STUSSY – FALL 2008

Toujours dans la série « comment se saper pour la rentrée« , quelques idées du côté de chez Stussy.

La nouvelle collection est superbe, avec une gamme très large, qui va du plus pur style streetwear à des pièces beaucoup plus raffinées.

La marque californienne sortira cette nouvelle collection dans les jours qui viennent en Europe.

Source : Guillotine

Les pompes de Bugs Bunny – Air Jordan VII (7)

On se souvient que Bugs Bunny fut le partenaire de Michael Jordan le temps d’un film (Space Jam) et bien on vient de retrouver ses pompes

Si ça vous intéresse, vous pouvez vous les procurer ici.

Source : sneakerfiles.com

MISHKA – FALL/WINTER 2008 – SKYWAY TRIPPERS PREVIEW

Pas d’inspi pour se saper cet hiver? Direction la boutique Mishka et sa nouvelle Skyway Trippers Collection…

Source : Guillotine

Nike Sportswear – The windrunner par Jonas et François

Jonas & François se sont rencontrés pendant leurs études aux Beaux-Arts de Poitiers où ils ont découvert tous les deux l’univers de la vidéo. Le duo s’est fait connaître dans le monde entier en remportant en 2007 un MTV Europe Music Award du meilleur clip, pour la réalisation de la vidéo D.A.N.C.E de Justice, illustrée par l’artiste So_Me. Depuis, des artistes internationaux comme Madonna, Kanye West ou encore Flairs ont fait appel à leur inventivité et leur talent.

Pour leur interprétation du Windrunner, le nombre 82 est à l’honneur. Année de création de la veste, c’est également l’année de naissance de Jonas & François et du duo parisien des Teenage Bad Girl qui signe la bande son électro de la vidéo d’une durée de 82 secondes. Beats purements électro et énergie rock’n’roll rythment des images qui semblent sans cesse avancer. L’utilisation du triangle en référence à l’ouverture du Windrunner par le bas, devient l’élément clé de ce cheminement d’images. Cette création intemporelle transporte le spectateur 25 ans en arrière grâce au jeu de trames vidéos rappelant les K7 VHS. Le making-of du clip propose de découvrir la réalisation complexe de ces jeunes réalisateurs.

La vidéo de Jonas et François sera projetée en continu à bord du « 1924 », espace de marque éphémère, à l’occasion du lancement de Nike Sportswear. On retrouvera dans cet espace le travail 4 autres artistes (So Me, Sefyu, Andrea Crews et Felipe Oliveira Baptista). Elle sera ouverte du 8 août au 20 septembre (entrée libre, de 12h à 20h, Quai Henri IV). Jonas et François présenteront leur travail sur cette vidéo le jeudi 4 septembre de 18h à 20h à bord du « 1924 ».

%d blogueurs aiment cette page :