Mangroove Party Special guest : Kobal et Philippe Noel

Mangroove Party Special guest : Kobal et Philippe Noel

Le dimanche 28 novembre dernier, nos deux selektas de la Canicule Tropicale, Kobal et Philippe Noel, étaient les invités de la Mangroove Party sur les ondes de CISM. Comme à l’accoutumé, les bacs de ces deux dépoussiéreurs de vinyles étaient pleins de galettes salies par le temps qui passe, mais chantant des histoires venues de contrés où l’humidité avoisine les 90%, où le soleil te fait tomber la peau en lambeaux et où les moustiques font la taille de mon pouce. Bref, sort le rhum, met un glaçon dans le verre et comme dit Phil « ba, faut l’écouter quoi! »

A noter que les deux compères du microsillon, seront les Guest de la Mangroove Party II ce vendredi 3 décembre aux 3 Minots.

Puis, comme annoncé récemment, Phil nous offrira une sélection ses meilleurs sons brésiliens, antillais, colombiens, angolais, béninois etc… Cette première Fist Tape sera en ligne dimanche prochain. Mon petit doigt me dit que Kobal et d’autres invités se mêleront à la fête pour les prochaines éditions.

Assez parlé, place au show :

Tracks list :

1. Thème Mangroove
2. Bounty Killer : my best friend
3. The Revolution of St Vincent : the little you say
4. Milton Banana Trio : oba la vem ela
5. Barbara Randolph : i got a feelin
6. Diana Washington : Soulville
7. Julie Driscoll : break it out
8. Valérie Lagrange : trois cigarettes
9, Les Coquettes : si tu m’aimes
10. laurel Aitkan : eighteen with a bullet
11. Derrick Harriot : eighteen with a bullet (reggae version)
12. Eddie Palmeri & Cal Tjader : bamboleate
13. Pedro laza y sus Pelayers : lindo magalena
14. Charanguera : lluia
15. Le Viking : ambiance
16. Dan Satch and his atomic 8 dance band of Aba : Je nt’okan
17. Ze Roberto : Lotus 72D
18. The Duke of Iron : Clear de road
19. The Incredible Funk League feat sadat x : on and on

Suivez-nous ici.

Rockin’ Squat – Confessions d’un Enfant du Siècle – Trilogie

Rockin Squat Confessions d'un Enfant du Siècle (Volume 3)

Il y’a plus de deux ans, j’étais dans l’attente du volume 1 des « Confessions d’un Enfant du Siècle » de Rockin’ Squat.

Deux années plus tard, la boucle est bouclée, Rockin’ Squat sort le 3ème et dernier volet de cette trilogie. Même si je commence à peine l’écoute de cet ultime opus, c’est l’heure du bilan.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le projet était ambitieux, 3 albums en 2 ans, une soixantaine de titres, une pléiade de featuring de renoms (Olodum, KRS One, Oxmo, Seu Jorge…), les 4 coins du monde représentés (US, France, Brésil, Afrique…). Bref du lourd. Rappelons également le concept bien pensé, un premier album qui financera la sortie du deuxième, puis un troisième. Du travail d’artisan qui bosse en auto-prod.

Autre détail, qui m’a charmé avant d’appuyer sur « play », le travail des pochettes. J’ai adoré le graphisme et le concept de la déclinaison du Rockin’ dans ses 3 milieux (Paris, Rio, New York).

Rockin Squat Confessions d'un Enfant du Siècle Vol.1

Dans la forme c’est donc du propre, que dire du fond? Je reste perplexe. On compare toujours les artistes que l’on aime à leur disque référence. En l’occurrence, pour moi, il s’agit de « Touche d’espoir« . Le moins que l’on puisse dire, c’est que si l’on dégageait une quinzaine des meilleurs titres des trois volumes des « Confessions » et qu’on les assemblait sur un seul disque, on aurait du mal à reproduire la puissance que dégageait le dernier album d’Assassins.

J’ai parfois été réellement déçu par un flow un peu moyen, donnant l’impression d’avoir été enregistré à la va-vite. Ensuite, certains textes manquent de profondeurs, avec des rimes plus que limites :

« Le Hip Hop m’a fait Hip Hop, donc mon Hip Hop est trop Hip Hop
Pour leur Hip Hop car Hip Hop est plus pop que Hip Hop
Mais la pop dans le Hip Hop, c’est Hip Hop est pas Hip Hop
Donc ton Hip Hop n’a rien de Hip Hop et mes b.boys s’en moquent
Car on sait que t’es pas gangster
Que t’as jamais fait de deal de gangster
Jamais touché d’arme de gangster
Jamais baisé les putes des gangsters
De toute façon les gangsters restent silencieux comme leurs holsters
Cachés sous leurs vestes de hustlers, shut… ça c’est gangster »

Instoppable – Volume 1

Honnêtement, on est loin de la grande époque et proche de la rime de l’ado qui écrit son premier texte…

Autre reproche qui est souvent entendu lorsque l’on évoque Rockin’ Squat, c’est la récurrence des thématiques « conspirationnistes ». C’est vrai que parfois le frère de Vinz, passe du coq à l’âne et mélange un peu tout. Certains morceaux sont un peu le pendant musical des documentaires bas de gamme qui tournent sur Dailymotion.

Ceci dit, le triptyque a les qualités de ses défaut. Une certaine fraîcheur se dégage de chacun des disques, les intros notamment sont magnifiques. On perçoit indiscutablement que les enregistrements proviennent des 4 coins du monde. Il se dégage des trois opus, une atmosphère que l’on appréhende que lorsqu’on voyage. Je suis né à Paris, j’ai voyagé au Brésil, aux US, en Amérique centrale, je vis désormais à Montréal. L’écoute de cette trilogie, me ramène à ce qui m’a marqué durant la découverte de ces pays : les ambiances, les sonorités.

Sur le côté conspirationniste, que dire si non que c’est la marque de fabrique de Squat, c’est son fond de commerce. Les grands artistes qui ont traversé les décennies, même si beaucoup savaient se renouveller selon les époques, avaient eux aussi une ligne directrice. Pour finir sur ce point, l’auteur met en avant le fait qu’il cite ces sources et qu’il donne des noms. Je trouve formidable qu’un morceau de musique puisse être la porte d’entrée vers un livre ou un auteur.

Rockin Squat Confessions d'un Enfant du Siècle (Volume 2)

Pour conclure, si on me demande s’il faut acheter le coffret, je répondrais par l’affirmative. Le signe qui trompe pas pour un bon disque, c’est qu’on l’apprécie davantage après plusieurs écoutes, c’est le cas ici.

Pour terminer sur du son, la tuerie de ce troisième volet :

Rockin Squat – Peta Oihan Kesni

En bonus de fin, le Live historique feat Krs-One & Supernatural sur le légendaire « Undaground Connexion ».

Krs-One & Supernatural feat Rockin’ Squat Live 10/14/2010 – Undaground Connexion

Le film « Tintin » de Spielberg : premières images !

S’il y a bien un personnage qui a marqué mon enfance, voir ma vie, c’est bien Tintin. C’est pourquoi je ne pouvais pas passer à côté de cette info, le magazine britannique « Empire » dévoile une série d’images du prochain film « Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne » de Spielberg. Il faudra patienter encore un bon moment pour voir le film, puisque celui-ci sortira le 28 décembre 2011 aux Etats-Unis.

Tintin, Spielberg

Tintin, film

Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne

JR vainqueur du TED Prize 2011

Le photographe JR (que j’avais présenté il y a plus de 2 ans ici : JR) vient de remporter le TED Prize 2011.

Le TED Prize a été conçu pour encourager les talents de la communauté TED. Cette distinction est décernée chaque année à une personne exceptionnelle qui reçoit 100.000 $. Le vainqueur dispose également « d’un souhait pour changer le monde. » Après plusieurs mois de préparation, il / elle dévoilera son souhait lors d’une cérémonie tenue au cours de la conférence TED. Ces souhaits ont conduit à des initiatives de collaboration de grande envergure.

Belle distinction pour cet artiste activiste urbain, passé maître dans l’art de mettre sur le devant de la scène « les oubliés » de notre monde. JR a également su démocratiser l’art de la photo en le sortant des galeries mondaines, affichant ses oeuvres dans la rue, à l’instar des graffiti artists.

JR – 2011 TED Prize winner

NOTORIOUS – Biopic sur Notorious B.I.G.

Le biopic sur la légende Hip Hop Notorious B.I.G. sortira aux USA, le 16 Janvier 2009. Le film est produit par Puff Daddy et est réalisé par George Tillaman Jr.

Voici le trailer :

Film NOTORIOUS – Trailer

Kery James – Matthieu Kassovitz – Clip XY

Ceux qui lisent régulièrement ce blog savent qu’un album m’a particulièrement marqué cette année, il s’agit de « A l’ombre du show business » de Kery James.

Cinq mois après sa sortie, cet opus fait encore parler. Rarement la sortie d’un clip n’aura fait autant de buzz, il faut dire que c’est Kassovitz derrière la caméra. On annonce un chef-d’œuvre, je ne demande qu’à voir.

Il faudra attendre le 26 septembre prochain, ce clip mettra en image le titre « XY« .

Pour vous donner une idée, voici le teaser.

Kery James – Matthieu Kassovitz – Teaser Clip XY

GZA – « Pro Tools »

Le dernier album de GZA vient de sortir (le 19 août). Je ne me le suis pas encore procuré mais d’après les premiers commentaires, la qualité est au rendez-vous.

A la prod, rien de nouveau, les fidèles sont là (RZA, Dreddy Krugger, True Master, Mathematics, Bronze Nazareth, Arabian Knight, Preservation, Black Milk). 

L’occasion de se replonger dans les classiques de The Genius.

GZA – Cold World

GZA – Liquid Swords

GZA – I Gotcha Back

DJ Muggs vs. GZA – General Principles

Bon, ça c’est l’erreur de parcours :

GZA – Come Do Me

PUB NIKE STORE – LES HALLES – PARIS – TONY PARKER

Décidément en ce moment FistUP est le média de Nike. Cette fois-ci, il s’agit de l’ouverture du NIKE STORE de PARIS à Châtelet.

La vidéo n’est pas révolutionnaire en soit mais c’est toujours sympa d’avoir Paris comme lieu de mise en scène.

Source : Thefatblog

Nouvel album d’Assassin – « Confessions d’un enfant du siècle »

Près de trois mois que je n’ai pas touché au blog. Je marche à l’envie dans tout ce que je fais, la mise à jour de FistUP, ne fait pas exception à cette doctrine personnel. Bref, back back dans les bacs, je reprends les manettes. Et pour repartir sur des bases saines, refonte complète du blog, nouvelle gueule. L’ancienne version commençait sérieusement à me piquer les yeux. Et comme on dit : « hasard du calendrier! », ce relooking se fait le jour du premier anniversaire de ce blog. Sympa.

Il fallait également une news bien lourde pour que je dépoussière mon clavier. C’est le cas. Pour moi c’est un événement : le groupe Assassin est de retour. Loin de moi l’envie d’affirmer que je suis fan, je n’aime pas ce concept. Il est dévalorisant.

Une grande partie du fondement de ma conscience morale, politique, voir philosophique (j’vais loin pt’être mais je suis lancé) repose sur la cure de Hip Hop que je me suis infligé durant mon adolescence.

L’écoute d’artistes visionnaires, hors-systèmes, dénonciateurs, conscients et surtout intelligents m’ont « éduqué ». Merci donc à Minister AMER, La Rumeur, Ideal J, IAM et tous les autres pour ce savoir, acquis tout en bougeant la tête. Je classe bien entendu Assassin parmi mes favoris, ce groupe indépendant et politisé, a contribué à me faire voir le monde et la société sous un autre angle, avec de vrais valeurs éthiques encrées à jamais en moi.

Voilà donc pourquoi, la sortie d’un album d’Assassin est un événement à part entière pour moi.

8 ans depuis le monstrueux « Touche d’espoir » (je me rends compte, en écrivant ces lignes, que c’est peut-être l’album que j’ai le plus écouté cette dernière décennie, rien que ça…), le temps commençait à faire long. Les apparitions solo de Rockin’ Squat ne m’ont pas rassasié. Apparemment, le groupe parisien revient avec du gros projet :

« le double album de 28 titres « Confessions d’un enfant du siècle » devrait voir le jour. Les featurings seront nombreux, on compte notamment KRS One, Agallah, Cheikh Tidians Seck, Profecy, Pyroman, Zafrica Brasil, Jethro Bare (ex-Radicalkicker), Médine et bien d’autres encore !

On ne sait que très peu de choses encore à son sujet. Il sera très ouvert musicalement et proposera semble-t-il des sons qui connectent l’Afrique, l’Europe et l’Amérique, un projet aux dimensions internationales donc. »

Pour saliver un peu plus, deux titres sont déjà à l’écoute sur MySpace.

Rendez-vous le 29 septembre…

Edit 23/08/08 : Erreur de ma part, l’album « Confessions d’un enfant du siècle » ne sera pas le prochain Assassin, pour la bonne raison que le collectif est pour le moment dissous. Cet opus sera donc le prochain solo de Rockin’ Squat. Merci à Dany pour cette précision.

NTM en concert privé à Cannes pour CANAL+

Je n’ai plus la télé et ça ne me manque vraiment pas, mais c’est vrai que parfois le petit écran offre des moments magiques. C’était le cas lors du Grand Journal sur Canal+, qui a vu débarquer deux énergumènes un peu excités.

Merci à Touf pour la séance de rattrapage.

%d blogueurs aiment cette page :