DAVE CHAPPELLE’S BLOCK PARTY

Je vais vous demander une faveur, mettez-vous à l’aise. Installez-vous bien sur votre siège et tombez la veste. Maintenant fermez les yeux, et laissez-vous aller.

Vous êtes à New York, au beau milieu du mythique Brooklyn pour être précis. Vous vous laissez guider par vos pas et flânez à travers les larges rues de ce quartier « bobo » qui regorge d’artistes. On est loin du dangereux ghetto qu’il était il y’a seulement une dizaine d’années. Vous êtes séduit par l’avant-gardisme des tenues vestimentaires des gens que vous croisez et par le cosmopolitisme des lieux.

Vous êtes tout simplement bien, l’air de ce mois de septembre est encore chaud et vous caresse le visage. Cerise sur le gâteau, les accords d’une musique accompagnée d’une voix de velours rythme vos pas. Plus vous vous rapprochez, plus l’air vous semble familier. Vous ne savez pas encore d’où cela provient, mais vous vous laissez guider par le son. Vous êtes maintenant tout proche, vous arrivez maintenant à remettre un nom sur cette voix. Erykah Badu, vous en êtes désormais convaincu, il s’agit bien de la princesse de la Nu Soul.

D’où cela peut-il bien provenir ? Vous entendez maintenant les cris de joie, les chants, les acclamations, qui accompagne la diva. Vous commencez à accélérer la cadence de vos pas, pour avoir le plus rapidement une réponse à vos interrogations. C’est quoi ce truc dingue ? D’où ça vient ?

C’est sûr vous êtes maintenant tout proche, des centaines de personnes sont là, ils dansent, dans un délire et une euphorie rare. Vous continuez encore en fendant la foule qui se fait de plus en plus compacte et bouillante. La musique s’est arrêtée. Merde ! Trop tard. Juste au moment où vous aperceviez au loin une scène avec des musiciens. Vous comprenez dès lors que vous vous trouvez un milieu d’une énorme Block Party. C’est alors qu’un type s’empare du micro :

Et oui, vous ne rêvez pas, ce sont bien les Fugees, au complet, dans un délire et une ambiance électrique des grands jours.

Cet événement de « ouf » a bien eu lieu, c’était en 2004. Organisé par l’humoriste Dave Chapelle, il réunissait le gratin de la musique afro-américaine contemporaine : Kanye West, Mos Def, Talib Kweli, Common, Dead Prez, Erykah Badu, Jill Scott, The Roots, Cody Chesnutt, Big Daddy Kane, et donc, les Fugees, réunis pour la première fois depuis 10 ans.

BlockParty

Pour la postérité, Michel Gondry a mit ce concert « sauvage » en image, sorti au cinéma et en DVD sous le nom de DAVE CHAPPELLE’S BLOCK PARTY.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :