Le talk de JR au TED

JR TED

J’en avais parlé en octobre dernier : l’artiste JR remportait le TED Prize 2011.

Plusieurs mois après, voici enfin l’intervention de JR au TED, il y annonce son voeu pour changer le monde.

Talk de JR au TED

« It doesn’t matter today if it’s your photo or not. The importance is what you do with images. »

JR

Suivez-nous ici.

Take Me Away Fast – Documentaire sur le périple de Franck Gossner (Voodoofunk)

Take Me Away Fast - voodoofunk

Dans le monde des diggers (DJ spéléologues passant leur vie dans des salles obscures à fouiner les bacs à la recherche de vinyles rares), Franck Gossner est une légende. L’homme est notamment l’auteur de l’excellent Voodoo Funk, blog sur lequel ce cosmopolite partage sa passion et ses découvertes en matière de musique africaine.

L’histoire de Take Me Away Fast débute le jour où  Leigh Iacobucci, une productrice de documentaires, tombe sur Voodoo Funk. Elle tombe immédiatement amoureuse des aventures de Franck Gossner, qui vie à l’époque sa passion à fond, il est parti s’installer en Guinée pour se rapprocher des musiciens africains qu’il admire tant. Convaincue qu’elle tient ici le thème de son prochain documentaire, elle achète un billet d’avion pour rejoindre le digger.

Leigh débarque donc avec son matériel vidéo en Afrique de l’ouest et parvient à rentrer en contact avec l’auteur du blog qu’elle suit depuis quelques mois. La magie s’opère, ils traversent ensemble Bénin, Ghana et Togo à la recherche de vinyles poussiéreux et de ces musiciens africains, génies inconnus du commun des mortels.

Le documentaire est actuellement en court de montage. Malheureusement l’argent manque à Leight pour finaliser son projet. Elle a donc rejoint le site de financement de projets kickstarter.com afin de récolter les derniers dollars qui lui manquent.

Ci-dessous, le trailer de Take Me Away Fast, si l’eau à la bouche vous vient et que vous voulez qu’un jour le documentaire arrive dans les salles obscures, faites un don.

Take Me Away Fast – Trailer

Suivez-nous ici.

Pina – Le documentaire 3D de Wim Wenders

PINA WIM WENDERS

Le 61e Festival de Berlin (10 au 20 février prochain) présentera en avant-première mondiale le documentaire 3D Pina, réalisé par l’allemand Wim Wenders.

Ce documentaire sonne comme un hommage à la chorégraphe Pina Bausch, décédée pendant le tournage de cette oeuvre expérimentale. Depuis 25 ans le réalisateur rêvait de mettre sur pellicule le travail de sa compatriote. La technologie en relief de la 3D lui aura permis de réaliser ce vieux souhait :

L’espace est le médium même de la danse, et le mouvement est beaucoup plus beau en relief. Il manque aux comédies musicales classiques cette troisième dimension qui donne la légèreté : c’est plus lourd, parce que les personnages sont collés à l’écran. Dans la 3D, il n’y a plus d’écran : c’est une fenêtre, avec des choses qui se passent devant et derrière son cadre. La danse retrouve son essence immatérielle.

Wim Wenders

La bande annonce nous offre des premières images d’une force et d’un esthétisme rare.

PINA – Wim Wenders (bande annonce)

FistTape Vol.2 by Moustaflax (Les galettes à emporter)

Fist Tape 2 by Moustaflax

Les FistTapes vont de l’avant et cette fois c’est l’ami Moustaflax qui s’y colle. Aficionados de bonnes galettes en tous genres, Mousta s’est lustré la moustache et fait chauffer les sillons pour nous servir une de ses tambouilles musicales dont il a le secret, foi de moustachu.

Sur cette FistTape vol.2, pas moins de 17 tueries savamment orchestrées relèvent le défi de défriser n’importe quelles moustaches, même les plus drues. Pour relever le tout, on retrouve çà et là quelques répliques cultes, quelques secondes de répits avant de bouger la tête à nouveau. Ce ping pong musical nous promène d’une influence à l’autre, dans un métissage vertueux où il fait bon s’abandonner…

Troubadour des platines, roi du barber shop, Moustaflax chatouille les galettes sans relâche, accompagné de sa légendaire pilosité sous-nasale. Certains l’ont aperçu au détour d’un PMU faisant vaciller les piliers de bars, d’autres l’ont croisé aux manettes de sound systems quand la basse réveille le soleil. Cela tient en une ligne directrice : partager la musique sans élitisme, dès l’instant que la glorieuse est soignée. C’est ce qu’il continue à faire chaque jour sur son FaceBlog LES GALETTES A EMPORTER, où il nous régale d’un son quotidien selon l’humeur. On vous conseillera aussi ses récentes mixtapes Le Moustamix #1 et The Beat Else, ainsi que les FaceTracks, véritables melting pot musicaux.

Mélomanes de tous horizons, levez le poing en l’air et délectez-vous de cette FistTape vol.2 à s’en lécher les babines…et la moustache…

Suivez-nous ici.

Tracklist :

1 – Onra – Settle Back
2 – The Gaslamp Killer – Kobwebs (feat. Gonjasufi)
3 – Jake One – Trap door (feat. MF DOOM)
4 – Har-You Percussion Group – Welcome to the party
5 – Junior Parker – Love ain’t nothin but a business goin on
Interlude #1 : De l’alcool à cet âge là
6 – Lady Stush – Dollar sign
7 – La Tromba – Calaba calabao
8 – Joya Landis – When the lights are low (Blundetto edit)
9 – The Left – Statistics (feat. Invincible)
10 – Blundetto – Nautilus (feat. Shawn Lee)
11 – Welton Irie – Hotter reggae music
12 – Zélia Barbosa – Funeral do lavrador
Interlude #2 : Shampouineuse de chauves
13 – Method Man, Ghostface & Raekwon – Our Dreams (feat. Inspectah Deck & Sun God)
14 – Candi Staton – I’m just a prisoner
Interlude #3 : Les jurons français
15 – Letherette – Dance Brace
16 – Ghostpoet – Gone
17 – Os Ritmistas – Samba de pacto

Intel Visual Life : The Sartorialist (Scott Schuman)

INTEL VISUAL LIFE: THE SARTORIALIST scott schuman

La mode est dans la rue, à Paris, à Milan, à New York et partout où la créativité s’exprime. L’inspiration est en bas de chez soit et non dans les magazines faussement branchés, qui prétendent faire les tendances et qui ne sont en réalité qu’un ramassis de publicités et de publi rédactionnels.

Scott Schuman surf sur cette tendance et lance en 2005 le blog The Sartorialist. Le principe est simple : photographier l’homme et la femme de la rue. Simple mais terriblement efficace lorsqu’on a le talent du new-yorkais, comme le résume si bien Garance Doré, une autre star du net et compagne de Scott dans la vie :

Scott a une chance immense. Il sait voir la beauté dans chaque éclat de vie. Il ne s’attache pas au tout. Il sait reconnaître le détail, le petit truc en plus qui fait la magie. La complexité d’un adolescent, la vulnérabilité d’un homme, la force d’un enfant. La fragilité dans la démarche décidée d’une femme…

Le blog est aujourd’hui un phénomène de société, fréquenté chaque jour par plus de 20 000 visiteurs, désigné par le Times comme un des 100 blogs les plus influents dans le domaine de la mode.

Intel a récemment suivi le blogueur dans son quotidien à Manhattan. En résulte un court métrage de 7 mins, sobre mais évidemment classy.

Intel Visual Life : The Sartorialist (Scott Schuman)

FistTape Vol.1 by DJ Phil Noël

Le montréalais DJ Phil Noël nous fait l’honneur d’ouvrir le bal des FistTapes. Pour cette première édition, celui qui a amené les tropiques au pays de la neige, nous a concocté une sélection de vinyles dont le lieu de pressage oscille entre le tropique du Capricorne et du Cancer. Pas moins de 10 pays représentés. Au menu du brésilien, du béninois, du colombien, du costaricain, du trinidadien, du jamaïcain, du mexicain, de l’angolais, du panaméen et du péruvien.

Collectionnant les galettes depuis près de 10 ans, Phil Noël s’inspire des soirées organisées par le collectif londonien Sofrito (Hugo Mendez et Frankie Francis). Le succès du concept Turning Point (A Man Called Warwick) à Toronto, a également motivé Phil pour lancer, en partenariat avec DJ Kobal, les soirées Canicules Tropicales à Montréal. Le but affiché par Phil : « créer une énergie tropicale rafraichissante et très dansante, qui se distingue de la vibe électro saturée de Montréal. Le tout grâce à une sélection de musique authentique, vintage, universelle et 100% jouée depuis des disques vinyles ».

Récemment parti en Colombie pour quelques semaines, notamment pour alourdir sa boite de vinyles, Phil nous a laissé, juste avant sa montée dans l’avion, une sélection exclusive d’une heure de tueries Tropicales.

Turn up your speakers ladies and gentlemen!

Suivez-nous ici.

FistTape Vol.1 by DJ Phil Noël

Tracklist :

Cyril X. Diaz and his Orchesta – Tolu (Trinidad)
Edson Frederico – O Gas (Brazil)
Honoré Avolonto et l’Orchestre Black Santiago – Assounon Djê Dokoli (Bénin)
Banda 20 de Julio de Repelon – La Linterna (Colombia)
Alfredo Barrantes – La Sultana (Costa Rica)
Calypso Atrocities – Me Ting is Mine (Trinidad)
The Ska-talites – Cleopatra (Jamaica)
Os Ipanemas – Berimbau (Brazil)
Sonia Santos – A Policia Bateu (Brazil)
Michi Sarmiento y su Combo Bravo – Hong Kong (Colombia)
Linda Vera – A Mano Pelua (Mexico)
Orchestre Picoby Band – Ye Houe Deou (Bénin)
Elias Dia Kimuezo – Pangue Iami (Angola)
Os Bongos – Pachanga Maria (Angola)
Jorge Ben – Rosa Mais Que Nada (Brazil)
Dila – Como é que é Bicho? (Brazil)
Conjunto Nuevo Bella Lina – Adoney (Panama)
Polito y su Conjunto – Cumbia de la Zorra (Peru)

Visuel : linouxe

DJ Just Dizle – The Best Of Pete Rock

DJ Just Dizle - The Best Of Pete RockDans l’univers du Hip Hop, Pete Rock est un mythe, une légende, un classique.

Formé à l’école de Marley Marl dans les années 80, il s’associera le temps de 4 albums à C.L. Smooth. Même si le duo ne sera pas resté ensemble très longtemps, ils auront marqué de leur emprunte cette musique avec notamment le merveilleux Mecca and the Soul Brother.

Pete Rock est à l’origine de nombreux classiques du Hip Hop new yorkais, avec un style reconnaissable entre mille qui puise ses sources dans le Jazz et la Soul. Nombreux sont les albums, des plus grands noms de la East Coast, qui contiennent au moins une pépite du Soul Brother. La liste des noms pour lesquels le beat maker a produit est en effet longue et prestigieuse : Public Enemy, Run DMC, Nas, Notorious BIG, Rakim, Common, A Tribe Called Quest, Jeru, Talib Kweli….

Pour notre plus grand bonheur DJ Just Dizle a mis bout à bout quelques-unes des perles que Pete Rock a pondu au travers de toutes ses collaborations.

Cet hommage de 1h40 a été approuvé par le maître Himself.

DJ Just Dizle – The Best Of Pete Rock

Suivez-nous ici.

Tracklist:
1.AZ – Rather Unique
2.Sadat X – Escape From New York
3.Pete Rock and CL Smooth – Escape
4.INI – Fakin Jax
5.AZ -Gimme Yours
6.Rakim – When I’m Flowing
7.Jamal – Fades Em All (Pete Rock Remix)
8.Common – The Bitch In Yoo
9.Nas – The World Is Yours
10.Black Star – Respiration (Flyin High Remix)
11.Pete Rock & CL Smooth – One In A Million
12.Pete Rock ft Raekwon, Prodigy – The Game
13.MC Lyte, Bahamadiam Nonchalant & Yo-Yo- Keep On Pushin
14.Rakim – The Saga Begins
15.Pete Rock ft CL Smooth – Da Two
16.Pete Rock & CL Smooth ft NYGz – Death Becomes You
17.Pete Rock & CL Smooth ff Heavy D, Robo-O – The Basement
18.Pete Rock & CL Smooth – I Got A Love
19.Pete Rock ft Inspectah Deck & Kurupt – Tru Masters
20.Public Enemy – Shut Em Down (Pete Rock Remix)
21.Pete Rock & CL Smooth – It’s Not A Game
22.Slum Village ft Pete Rock – Once Upon A Time
23.Raekwon – Sneakers
24.Gang Starr ft Big Shugm Freddi Foxxx – The Militia (Pete Rock Remix)
25.Pete Rock ft CL Smooth – Appreciate
26.Pete Rock ft CL Smooth – It’s A Love Thing
27.Edo G. – Boston
28.Pete Rock ft. Method Man – Half Man Half Amazing
29.Pete Rock & CL Smooth – Carmel City
30.Pete Rock ft CL Smooth & Talib Kweli – Fly Till I Die
31.A Tribe Called Quest – Jazz
32.Pete Rock – The Life I Live
33.Non Phixion – If You Got Love
34.INI – Props
35.Pete Rock ft Leela James – No Tears
36.Pete Rock & CL Smooth – Take You There
37.Pete Rock & Grand Agent – This Is What They Meant
38.Masta Ace ft Pete Rock, Tony Touch – Out Da Box
39.Jeru The Damaja – Can’t Stop The Prophet (Pete Rock Remix)
40.Pete Rock & CL Smooth – Mecca and The Soul Brother
41.Brand Nubian – Slow Down (Pete Rock’s Newromix)
42.A.D.O.R. – Let It All Hang Out
43.Da Youngsta’s – Iz U Wit Me
44.Heavy And The Boyz – Black Coffee
45.Pete Rock & CL Smooth – T.R.O.Y.

Hans Rosling – The Joy of Stats

Hans Rosling - The Joy of Stats

Voici le professeur que tout élève allergique aux mathématiques révérait d’avoir. Hans Rosling a réussi à rendre les statistiques aussi passionnantes et haletantes qu’une finale de coupe du monde de football.

Ce conférencier, licencié de physique, travaille depuis peu pour la BBC. Il anime le show The Joy of StatsHans Rosling y propose une lecture pour le moins originale des données statistiques.

Honnêtement, moi qui suis réticent à tout ce qui s’apparente à une abscisse ou une ordonnée, je dois dire que j’ai rarement suivi avec autant d’intérêt le cours d’une courbe. Ceci grâce à une parfaite projection des données dans l’espace, mais également par l’intensité des commentaires de Hans Rosling, qui parle de chiffres avec la même intensité qu’une finale de 100 mètres au J.O.

Dans la vidéo suivante, Hans Rosling nous montre en 4 mins l’évolution de 200 pays à travers les 200 dernières années.

Hans Rosling’s 200 Countries, 200 Years, 4 Minutes – The Joy of Stats – BBC Four

A voir également, son intervention au TED.

Suivez-nous ici.

IAM – L’Empire Du Côté Obscur (La Version Interdite)

IAM - L'Empire Du Côté Obscur (La Version Interdite)

« L’Ecole du micro d’Argent » restera comme l’album de toutes les démesures dans l’histoire du rap français. Album de l’apothéose pour l’un des plus grand groupe de l’historie de cette musique : IAM. Cet opus est certifié disque de diamant en France, meilleur album de l’année lors de l’édition 1998 des Victoires de la musique. Il est l’ album de rap le plus vendu en France (un million et demi d’exemplaires).

Tout semble avoir été dit sur ce bijou musical. Et pourtant, peu savent que ce chef-d’oeuvre fut amputé, au dernier moment, d’un morceau qui serait resté dans les anales de cette musique. En effet, le morceau « L’empire du côté obscur » n’est pas la première version qui avait été enregistré et qui devait figurer sur l’album. Au dernier moment, le célèbre compositeur américain John Williams refusa d’accorder le droit au groupe marseillais d’utiliser le sample de la bande originale de Star Wars, « Empire Strikes Back ».

Cette oeuvre géniale, beaucoup plus puissante que la version définitive, restera à jamais au rang de simple maquette.

Suivez-nous ici.

Mangroove Party Special guest : Kobal et Philippe Noel

Mangroove Party Special guest : Kobal et Philippe Noel

Le dimanche 28 novembre dernier, nos deux selektas de la Canicule Tropicale, Kobal et Philippe Noel, étaient les invités de la Mangroove Party sur les ondes de CISM. Comme à l’accoutumé, les bacs de ces deux dépoussiéreurs de vinyles étaient pleins de galettes salies par le temps qui passe, mais chantant des histoires venues de contrés où l’humidité avoisine les 90%, où le soleil te fait tomber la peau en lambeaux et où les moustiques font la taille de mon pouce. Bref, sort le rhum, met un glaçon dans le verre et comme dit Phil « ba, faut l’écouter quoi! »

A noter que les deux compères du microsillon, seront les Guest de la Mangroove Party II ce vendredi 3 décembre aux 3 Minots.

Puis, comme annoncé récemment, Phil nous offrira une sélection ses meilleurs sons brésiliens, antillais, colombiens, angolais, béninois etc… Cette première Fist Tape sera en ligne dimanche prochain. Mon petit doigt me dit que Kobal et d’autres invités se mêleront à la fête pour les prochaines éditions.

Assez parlé, place au show :

Tracks list :

1. Thème Mangroove
2. Bounty Killer : my best friend
3. The Revolution of St Vincent : the little you say
4. Milton Banana Trio : oba la vem ela
5. Barbara Randolph : i got a feelin
6. Diana Washington : Soulville
7. Julie Driscoll : break it out
8. Valérie Lagrange : trois cigarettes
9, Les Coquettes : si tu m’aimes
10. laurel Aitkan : eighteen with a bullet
11. Derrick Harriot : eighteen with a bullet (reggae version)
12. Eddie Palmeri & Cal Tjader : bamboleate
13. Pedro laza y sus Pelayers : lindo magalena
14. Charanguera : lluia
15. Le Viking : ambiance
16. Dan Satch and his atomic 8 dance band of Aba : Je nt’okan
17. Ze Roberto : Lotus 72D
18. The Duke of Iron : Clear de road
19. The Incredible Funk League feat sadat x : on and on

Suivez-nous ici.

%d blogueurs aiment cette page :